Ma sélection

0 article

Terminer ma sélection

Catalogue Variétal

QUELQUES CONSEILS POUR REUSSIR VOS PLANTATIONS

GENERALITES

Quand planter ?

Pour tous les végétaux de pépinières, la période idéale de plantation se situe pendant le repos de la végétation. Du 1er novembre au 31 mars pour les végétaux caducs, du 15 octobre au 15 avril pour les persistants (période de gel exclue). Ces dates peuvent varier d’une ou deux semaines selon les régions. Si le respect de ces dates est impératif pour les végétaux livrés en racines nues, il ne s’applique pas aux végétaux cultivés et livrés en conteneurs. Ces derniers peuvent être plantés toute l’année, même en pleine floraison. Il faut toutefois éviter les plantations en période de forte chaleur ou de sécheresse et les arroser très fréquemment.

Où planter ?

Vos végétaux vont grandir, pensez-y !
Il faut éviter la plantation d’arbres ou conifères à grand développement près des constructions, des lignes électriques, ou trop proche les uns des autres.
La loi prévoit des distances de plantations réglementaires en bordure des propriétés et des voies publiques.
Le Code Civil (article 671) prévoit que toutes haies ou végétaux isolés ne dépassant pas 2 m de hauteur à l’âge adulte (ou taillés), peuvent être plantés à 0.50 m de la limite du terrain.
Les haies ou végétaux isolés dépassant 2 m doivent être plantés à 2 m au minimum de cette même limite.
Avec l’accord écrit de votre voisin, vous pouvez planter une haie mitoyenne sur la limite même des terrains. L’entretien en incombera alors aux deux propriétaires
Si un arbre, même planté à 2 m de la limite, a des branches dépassant dans la propriété voisine, son propriétaire est tenu de l’entretenir. Il peut aussi être contraint de couper ces mêmes branches.
S’il s’agit d’un arbre fruitier, il ne pourra ramasser les fruits chez son voisin, sans permission de celui-ci.

Que planter ?

Le climat, la nature du sol, sa surface, la proximité d’immeubles, constructions ou voies de communication sont autant d’éléments qui influenceront votre choix sur les essences à planter. Pensez toutefois qu’un jardin n’est jamais définitif et qu’il est toujours agréable de l’embellir un peu plus chaque année.
La quantité de végétaux fait rarement la beauté d’un jardin, leur qualité et leur disposition bien souvent.

Réception des végétaux

Si les végétaux vous parviennent en période de gel ou si vous n’avez pas le temps d’effectuer vos plantations immédiatement, il faut :

Entretien après plantation

Les végétaux d’ornement ne nécessitent pas de soins fréquents, leur entretien est facile.
Pendant la période de végétation, arroser fréquemment si le climat est sec. Pulvériser de l’eau sur le feuillage des conifères. Les arrosages ne doivent pas être aux heures chaudes pour éviter l’évaporation et les brûlures éventuelles du feuillage.
Le sol devra être biné et tenu propre au pied des végétaux. Au printemps, un apport d’engrais ou de fumier sera bénéfique, l’incorporer à la terre par binage.

Particularité pour les végétaux élevés en conteneur

Si lorsque le pot a été enlevé, on constate que le tour de la motte est constitué d’un réseau compact de racines, il convient d’écarter celles-ci sans les blesser.
Cette opération favorisera l’enracinement dans le sol de plantation, surtout en terrain lourd ou compact. Si de grandes racines se sont enroulées entre la motte et le fond du pot (chignon) les sélectionner au ras de la motte.

POUR LES ARBUSTES

Plantation

Ouvrir un trou de 60 à 80 cms de diamètre quelques jours avant la plantation, bien ameublir la terre, mettre un peu de fumier ou d’engrais au fond du trou et le couvrir d’un peu de terre, pour qu’il ne soit pas au contact direct des racines. Enfoncer un tuteur face aux vents dominants.
Dans les plantations en groupes ou massifs, tenir compte du développement de chaque sujet pour les distances de plantation.
Les plantations en massifs de 3 ou 5 variétés sont conseillées. Il faut éviter les plantations trop symétriques.

Arbres ou arbustes livrés en racines nues

Eliminer les racines cassées ou malades à l’aide d’un sécateur, puis tremper le système racinaire dans une boue épaisse (pralinage).
Placer la plante dans le trou en répartissant la terre la plus fine entre les racines.
Dans tous les cas, tasser très légèrement la terre pour former une cuvette et arroser copieusement. L’eau fera pénétrer la terre autour des racines et provoquera un tassement naturel. Ne jamais trop enterrer l’arbuste. Le collet (point de départ des racines) doit être au niveau du sol.

Arbres ou arbustes livrés en conteneurs

Dépoter le conteneur en prenant soin de ne pas abîmer la motte, puis la tremper dans un récipient rempli d’eau quelques minutes (le plant sort du récipient lorsque les bulles cessent).

Taille à la plantation

Tailler court (raccourcir de moitié), les arbustes livrés en racines nues. Pour les arbustes livrés en paniers, mottes ou conteneurs, ne tailler que les arbustes à feuillage décoratif caduc. Tailler très court le Cotinus Coggygria, Buddleia, Ceanothus, Hibiscus, Lavatera, Syringa et Tamarix.

Taille d’entretien

Arroser copieusement la première année. Tailler plus court la deuxième année pour assurer la formation.

Traitements

Les arbustes d’ornement sont également très résistants aux divers insectes ou maladies. Il arrive pourtant que des parasites s’attaquent aux feuilles. Vous pouvez trouver dans une jardinerie des produits souvent polyvalents, qu’il vous suffira de pulvériser selon les indications données par chaque fabricant.