Nos conseils de plantation

Comment planter une haie ?

La plantation d’une haie doit être un projet mûri et réfléchi !

Il faut d’abord connaître la nature de son sol et savoir ce que l’on attend de sa haie.

Voici quelques conseils qui peuvent vous aider :

1 - Réfléchir un an à l’avance

Réfléchir un an à l’avance pour imaginer et chercher l’architecture végétale qui corresponde à vos aspirations tout en respectant l’environnement existant. Bien connaître son bocage est essentiel avant de planter sa haie, il faut rester humble et ne pas implanter ce qui deviendra une gêne imputable à tous dans le paysage. Des essences non locales sont possibles mais éviter à tout prix la répétition d’une même espèce ! La règle est de varier les essences.

2 - Préparer le sol

 Préparer le sol profondément au début de l’automne sans le retourner, pour favoriser une bonne aération qui ne bouleversera pas la vie microbienne.

3 - INCORPORER DE L'ENGRAIS

 Incorporer, si besoin, de l’engrais organique qui sera, soit du fumier très décomposé, soit de la corne broyée ou bien encore du sang séché.

4 - MULCHER

 Mulcher avec 10 cm de copeaux d’écorces, de compost pas trop fin ou poser un film plastique noir (spécial haie) de 1.20 m de large. Cela empêchera la pousse des mauvaises herbes, captera la chaleur solaire, et maintiendra la terre meuble.
Dès la première année, la croissance de vos arbres sera double.

5 - METTRE EN JAUGE

Mettre immédiatement en jauge, dès la réception des végétaux de préférence dans du sable. Les racines ne doivent pas restées exposées à la lumière.

6 - HABILLER LES PLANTS

Habiller les plants en sectionnant environ un tiers des racines avec un sécateur propre et coupant. C’est là que se développeront les futures radicelles.

7 - Praliner les racines

Praliner les racines pour assurer la reprise. Le mélange traditionnel est constitué d’un tiers d’eau, d’un tiers de terre du lieu de plantation et d’un tiers de bouse de vache fraîche (elles contiennent des hormones stimulantes), mais il vous est possible d’utiliser aussi le pralin de commerce.

8 - ASSOCIER LES ESPÈCES

Associer les espèces selon votre plan en faisant attention à leur croissance (rapide ou lente) pour ne pas étouffer une espèce.

Les plants doivent être jeunes. Inutile d’espérer gagner du temps en plantant des sujets de plus de 1.50 m. La reprise sera plus délicate pour une croissance réduite et un prix plus élevé.

9 - PLANTATION

Planter en Octobre ou Novembre dès que les feuilles tombent hors période de gel. La plantation s’effectuera en quinconce, sur deux rangs espacés de 40 cm avec un pas de 1 m, les arbres de haut jet seront au fond, les arbustes conduits en taillis sur souche et les arbustes buissonnants se trouveront au premier plan.

  • Tout d’abord inciser le plastique noir avec un cutter en suivant les diagonales d’un carré de 30 cm de côté
  • Puis retirer la terre, placer les végétaux en prenant soin de ne pas retourner les racines.
  • Enfin, remblayer en tassant la terre avec les mains pour former une légère cuvette.

10 - Arroser et recouvrir

Arroser et recouvrir la collerette du plastique noir de sable pour éviter une prise au vent.

11 - Une année plus tard :

Recéper, c’est-à-dire couper le jeune plant de 10 cm à 15 cm du sol pour provoquer le départ de multiples bras.

Le recépage se fait un an après la plantation aussi bien pour les haies libres que pour les haies taillées.
Les années suivantes, les tiges florales de la haie libre seront rabattues fin février ou juin (selon les espèces).
Les baies ne seront rabattues qu’après leur chute. Les tiges vigoureuses seront également taillées pour équilibrer la haie.

Les haies taillées seront conduites sur leurs trois faces au carré, deux fois par an en montant de 10 cm à 15 cm à chaque coupe.

Vous souhaitez plus de conseils ?

Pour toute autre question, n’hésitez pas à nous conctacter !

×
×

Panier